Cancer du poumon

 

Aujourd’hui, la décision d’opérer un cancer du poumon (lobectomie, chirurgie infralobaire,…), que ce soit par chirurgie classique ouverte ou par chirurgie mini- invasive (chirurgie vidéo assistée/ VATS/ robot), est le résultat d’un processus diagnostic bien codifié, standardisé. C’est à dire qu’à un stade donné de la maladie, le traitement proposé sera le même à Toulouse, qu’à Paris, New York, au Japon, etc.